Portraits de WI-FIlles : Chérazade, 16 ans, la confiance en soi version Wi-filles

cherazadeChérazade est le prototype Wi-FIlles. Elle est 16 ans mais son verbe est affûté. Sa prestance indéniable.

Elle fait partie de la deuxième promotion Wi-filles. Tout commence par une petite frustration.

« En troisième, on avait un projet en technologie. Il fallait bâtir une éolienne de A à Z ». La concurrence est rude.

« Il y a eu une compétition entre classes. Mais ce sont les garçons qui ont gagné ».

En parallèle, sa comparse Mounia l’impressionne. « Je l’ai vu progresser dans la matière. Elle avait une certaine aisance, confiance en elle », remarque t-elle.

Et là, elle se souvient de la réunion d’information Wi-filles à laquelle elle n’a pas assisté. Contrairement à Mounia.

Qu’à cela ne tienne, elle s’inscrit dans le programme, inspirée par son amie.

« Mounia m’a enseignée certaines techniques comme le HTML. Dans la seconde promo, on n’a surtout fait du Ruby, du code dur en fait ».

Si elle ne se destine pas au développement, elle sait qu’elle donnera, néanmoins, une dimension numérique à son projet professionnel.

« Il y a le droit du numérique ou encore le journalisme multimédia. Je ne sais pas encore… »

L’important est de connaître les options pour mieux en choisir une ou plus. Et puis, Chérazade se fait confiance.

« J’ai vraiment développé une assurance. Avant je n’osais même pas prendre la parole en classe ». Depuis, elle a fait du chemin.

« Avec les Wi-filles, on s’est jeté à l’eau en interviewant Geneviève Fioraso, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche. On est aussi intervenu devant Patrick Kanner, ministre de la jeunesse et des Sports et Axelle Lemaire chargée du numérique. C’était pour le Jeudigital en novembre dernier».

Au forum La France s’engage, elle a fait avec les autres filles carton plein avec des initiations au code à la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem, Pactrick Kanner … et le chef de l’Etat en personne François Hollande.

cherazade2

Portrait réalisé par MeltingBook, au forum La France s’engage.